PDF version

Philippe Bordes, Professeur émérite d’histoire de l’art, Université Lyon 2

Résumé : Le portraitiste Corneille de La Haye, réinventé comme Corneille de Lyon au cours de la seconde moitié du 19e siècle, bénéficie d’un catalogue raisonné paru en 1997 qui référence plus de trois cents petits panneaux. On y trouve également de nombreux documents d’archives qui précisent la vie du peintre hollandais (toujours désigné par ses contemporains comme « flamand »). Dans un bel article, Natalie Zemon Davis a pu rendre compte de son milieu social. Le périmètre du corpus des œuvres demeure cependant fort imprécis – « a connoisseur’s nightmare » selon Lorne Campbell – car seul un tableau est absolument sûr et il date du tout début d’une carrière qui s’étend sur plus de quarante ans. Les travaux sur Corneille feignent d’ignorer cette assise fragile dans les attributions et en raison de l’apparente modestie de son art, ils s’aventurent rarement au-delà du récit documentaire et stylistique. Après avoir questionné le parti pris de ses historiens de le formater en artiste de cour, je voudrais continuer à interroger le sujet en présentant une série de problématiques qui sont autant de voies pour aborder ses portraits.

Repères bibliographiques :

Philippe Bordes, « Les portraits de Corneille de Lyon : art de cour ou projet démocratique ? », dans Frédéric Elsig (éd.), Peindre à Lyon au XVIe siècle, Milan, 2014, p. 157-169.

Philippe Bordes, « Un droit au portrait ? François 1er, Catherine de Médicis et l’art des deux Clouet » (compte rendu, Alexandra Zvereva, Portraits dessinés de la cour des Valois. Les Clouet de Catherine de Médicis, Paris, 2011), Kunstchronik, 68, n° 5, mai 2015, p. 246-253.

Philippe Bordes, « L’invention  de Corneille de Lyon : art, commerce, nationalisme », dans Philippe Dufieux et Jacques Rossiaud (dir.), La Renaissance réinventée. Historiographie, architecture et arts décoratifs à Lyon aux XIXe et XXe siècles (actes de colloque, Lyon, 2017), à paraître.

Lorne Campbell, compte rendu de Dubois de Groër 1997, Burlington Magazine, novembre 1998, p. 755-756.

Anne Dubois de Groër, Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon (1500/1510-1575), Paris, 1997.

Cécile Scaillérez, compte rendu de Dubois de Groër 1997, Revue de l’ArtEU Victoria Deportivo 41 Basket Espejo 125106BRONCE Basket 8q7YqgwH, 1998, 121-1, p. 84-85.

Cécile Scaillérez, « La part nordique du portrait en France sous François Ier », François Ier et l’art des Pays-Bas, catalogue d’exposition (Paris, Musée du Louvre, 2017-2018), Paris, 2017,     p. 193-287.

Ludmila Virassamynaïken (dir.), Lyon Renaissance : Arts et humanisme, catalogue d’exposition (Lyon, Musée des Beaux-Arts, 2015-2016), Paris/Lyon, 2015. Avec essai sur Corneille de Lyon par Cécile Scaillérez.

La liste des portraits présentés sous le nom de Corneille est en ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lyon_Renaissance._Arts_et_humanisme. Avec un lien à la fin vers un complément au catalogue en pdf.

Natalie Zemon Davis, « Le milieu social de Corneille de La Haye (Lyon, 1533-1575) », Revue de l’art, 1980, 47, p. 21-28.

Alexandra Zvereva, « Artistes, savants, magistrats, bourgeois : les codes des portraits confidentiels dans la France de la Renaissance », Fernando Copello et Aurora Delgado-Richet (dir.), Le Portrait, champ d’expérimentation, Rennes, 2013, p. 93-110.

Alexandra Zvereva : http://www.portrait-renaissance.fr/accueil.html

Advertisements
Sneakers 6 Marron Noir Gabor 39 I7x6A6n Chaussures extérieurs Xi Nike Lite femme de sports ExqZpw6Z

 

Abstract: In the 1670s, natural philosophers at the Royal Society of London, Restoration England’s leading scientific institution, rubbed artificial phosphorous onto art. Synthesized from human waste by chemists across Europe, these competing phosphorous preparations not only glowed in the dark, but they appeared to store light through a strange, cold fire. This paper situates phosphorous research amidst the Royal Society’s broader inquiries into combustion, light, and time. It also seeks to reconsider the two-fold appearance of this phosphorous research in the history of art: as subject for ambitious painting ca. 1770, as origin-point in the history of photography.

Image: Joseph Wright of Derby, The Alchymist, in Search of the Philosopher’s Stone, Discovers Phosphorous, and prays for the Successful Conclusion of his operation, as was the custom of the Ancient Chymical Astrologers (oil on canvas, ca. 1771; rev. 1795; Derby Museum and Art Gallery).